Dans la même rubrique
Gilles Thoraval & Arvest sur Scène !
Gilles & David à Gouarec ( 22 )
Centre culturel. Un beau printemps
Gilles Thoraval invité de l’école Sainte-Thérèse
Nouvel univers pour Gilles avec "Olélé" de la compagnie "Toutouic"
Nouvel univers pour Gilles avec "Olélé" de la compagnie "Toutouic"
Gilles Thoraval clôt les Beaux dimanches à Château Gontier
PLOEVEN // 30 Déc. 2012
Binic / Salle de L’ESTRAN
Gilles Thoraval à Jean Vilar
Gilles Thoraval a enflammé le public scolaire // Plérin
Gilles Thoraval à l’ELLIPSE
Riantec ( 56 )
Gilles Thoraval enchante petits et grands
Multi accueil. Gilles Thoraval joue pour les enfants
Gilles Thoraval chante pour le multi-accueil - Guidel
Rencontre intergénérations autour de la chanson
Nantua
Nantua
Plouhinec
Gourin
210 enfants de Notre - Dame de Joie sur scène
210 enfants de Notre - Dame de Joie sur scène
l’Ellipse - Moëlan/Mer
La Télévision vue par Gilles Thoraval
Les Jeudis de Ploemeur
Festi’Mômes
Festival de Cornouaille - Quimper
Signal de Bougy
La Liberté
De bouche à oreilles
La Soirée Bretonne à Orbe (CH)
armor magazine
Gilles Thoraval a fait chanter les enfants
Gilles Thoraval inaugure la Chapelle Sainte - Anne
Vendredi, avec Gilles Thoraval
Gilles paraît dans "CHORUS"
Gilles à Oésia
La leçon de gaieté de Gilles Thoraval
Articles "Arbres de Noël"
Critique de "Rêveurs de Lendemains"
Critique de "Rêveurs de lendemains"
Lorient
Andernos
Chistr-Noz : un succès qui en appelle d’autres
Gilles Thoraval avec les tout petits
Dinard
Gilles Thoraval a conquis le public
"La Villanelle" et "La Pastourelle"
Gilles Thoraval l’enchanteur
Un sacré choeur pour Gilles Thoraval
Critique de Balade En "Chantées"
Balade en Chantées du Sacré - Cœur
Gilles Thoraval fait découvrir son nouvel album à l’espace Avalon
Locmaria Plouzané (29)
"La Suisse"
Crock’ chanson - ma croque vitamine
Un CD vitaminé - dès 5 ans
"L’école des parents"
"Le Télégramme"

Images


petitechorale

Les chansons "jeune public" du breton Thoraval

plébiscitées par les adultes

Ce week-end, le chansonnier Gilles Thoraval était l’invité des choeurs La Pastourelle, de Cheyres, et La Villanelle, de Cousset. Trois concerts entre la mer chère à Trenet et la montagne aimée de Jean Ferrat.

"La mer, qu’on voit danser le long des golfes clairs..." Gilles Thoraval a fait un clin d’oeil ce week -end au répertoire des grandes chansons françaises en faisant escale à Cheyres, Domdidier et Châtel-Saint-Denis. Le breton était pour trois concerts, l’invité des choeurs La Pastourelle, de Cheyres, et La Villanelle, de Cousset.
Fasciné par la mer, Gilels Thoraval n’en a pas moins chanté la Suisse et ses montagnes : "Pourtant, que la montagne est belle..." C’est sous le signe du voyage qu’il a réuni la Bretagne (En passant par Lorient) et les rives broyardes : "Nous ferons le tour du monde en nous prenant pour des marins et, vous verrez, nous irons loin." Les deux choeursz ont chanté quelques pièces de leur répertoire (dont la rose de Broyes, Estavayer de Pierre Kaelin et Serge Herzog) et ont accompagné Gilles Thoraval sur quelques perles de musique.
Le tout dans une bonne humeur contagieuse et une salle presque bondée. Une soirée sans prétention donc, mais pleine d’humour et de bonheur. Les deux formations de Charly Torche et Francis Volery ont servi, avec beaucoup d’entrain, de finesse et de souplesse dans le phrasé des chansons vivantes qui parlent toujours à un public qui en redemande. Les fameux chemins de la mer, de Pierre Kaelin et Emile Gardaz ont été bissés.
Quant à Gilles Thoraval, il a su faire participer les auditeurs, qui ont été émerveillés par sa présence et la poésie mélancolique des chansons, de son cru ou non, qu’il a interprétées. Le musicien breton était accompagné à la guitare par David Erporh. S’il écrit des chansons "jeune public", Gilles Thoraval écrit aussi "des chansons tout court, des chansons du coeur". Les adultes ne se sont pas retenus de swinguer sur le rythmé Soleil tu ris tu pleures, qui parle de guerre et de religion et de l’avenir des enfants.

JPEG - 14.5 ko
petitechorale

Les noces d’un rossignol
Sur un registre plus léger, la lettre de la fauvette a raconté "les noces d’une mésange et d’un rossignol des bois", où l’hirondelle était au bras du pinson. Lumineuse également, la berceuse du tour du monde au clair de la lune a été accompagnée de quelques notes de xylophone et de la voix complice de Gilles Thoraval : "Au sénégal, on fait danser les mygales ; En Italie poussent des courges à spaghetti. Les esquimaux se frottent le bout du museau ; les américains se font hello de la main. pourtant quand tombe la nuit, c’est la même lune qui luit."
En guise de final, Marie-Jeanne Gabrielle, la belle chanson d’un autre breton, Louis Capart, a représenté une sorte de sommet musical, avec le trémolo d’une soliste soprano au-dessus de la mêlée des choristes. Le concert a donc réjoui son monde.

Elisabeth Haas